Dollars Canadien

Arriver au Canada sans la totalité de la preuve de fonds

Spread the love

Parmi les prérequis pour être admissible à l’Entrée Express est d’avoir la preuve de fonds, le candidat est supposé apporter cette somme d’argent avec lui lors de son immigration au Canada, cependant, certains pays imposent des restrictions par rapport à l’exportation de devises, du coup, la majorité des citoyens de ces pays sont pratiquement dans l’impossibilité d’apporter légalement la somme demandée de preuve de fonds, comment fait-on alors?

Est-ce qu’on peut être refusés à la frontière pour manque d’argent requis?

Non, le candidat ne doit pas être refusé si son pays d’origine impose des restrictions de devises, on doit juste apporter le maximum d’argent possible, et prouver – si demandé – à l’aide d’un extrait bancaire ou autre, qu’on a encore un montant qui couvre la preuve de fonds qu’on n’a pas réussi à exporter pour des raisons légales.

Les autorités Canadiennes sont conscients des restrictions imposés pour certains nouveaux immigrants, la loi permet même un délai de 3 ans pour importer sans frais des biens qu’on achète avec cet argent non exporté.

Certains pays imposent des restrictions sur les exportations monétaires. Vérifiez auprès de votre banque, de votre avocat ou de votre conseiller financier si le pays d’où vous émigrez limite l’exportation d’espèces au Canada. Si c’est le cas, vous pourriez être admissible à une disposition spéciale vous permettant d’importer certains biens en franchise de droit.

Pour importer les biens en franchise de droit, vous devez prouver à l’ASFC au moment de l’importation que le pays d’où vous avez émigré applique effectivement des restrictions sur les virements de capitaux et qu’en raison de ces restrictions, les espèces ne pouvaient être exportées au moment de l’émigration.

Si vous immigrez au Canada en provenance d’un pays appliquant des restrictions sur les espèces, vous pouvez avoir jusqu’à trois ans pour importer les marchandises achetées avec des fonds bloqués en dépôt dans votre ancien pays de résidence. Les exigences sur la propriété, la possession et l’utilisation ne s’appliquent pas à ces marchandises.

Pour en savoir plus, consultez Mémorandum D2-2-2, Effets d’immigrants acquis au moyen de fonds bloqués.

Laisser un commentaire